Lancer une campagne emailing est indispensable dans une stratégie marketing et commerciale.

L’enquête de MAPP sur « L’État de l’engagement client digital en France » affirme que l’email accapare 67% des parts de la communication digitale. Il représente donc pour l’entreprise un levier d’acquisition de trafic incontournable.

L’emailing permet non seulement de générer du trafic ciblé sur votre site, mais contribue aussi à la fidélisation de votre clientèle existante. Cette opération permet de capter l’attention de vos prospects et de les convertir en client.

Mais un changement important devra avoir lieu concernant l’emailing et la protection des données personnelles.  Le 25 mai 2018, une nouvelle réglementation entrera en vigueur, il s’agit du RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) qui s’appliquera dans tous les États membres de l’UE. Cette nouvelle loi concerne toutes les entreprises de l’Union Européenne stockant et utilisant des données personnelles des particuliers, clients ou prospects.

Une nouvelle donne sur le plan législatif qui obligera donc les spécialistes de l’emailing à mettre à jour leurs actions pour être en conformité avec les nouvelles exigences européennes.

Que prévoit le RGPD ?

Rappelons, tout d’abord, que la loi LEN qui est l’ancêtre du RGPD, impose à l’entreprise d’avoir le consentement préalable de l’internaute personne physique à recevoir des prospections directes.  Néanmoins, cette loi était limitée car elle permettait d’exploiter les données personnelles des clients de l’entreprise ainsi que les adresses emails professionnelles.   Un premier pas qui a permis d’ouvrir le bal pour la loi RGPD qui, rappelons-le, entrera en vigueur dès le 25 mai 2018.

Mais avec le RGPD, les organisations qui collectent des données relatives à tout citoyen de l’UE, quel que soit leur lieu d’implantation, devront revoir l’ensemble de leurs pratiques en matière de collecte de données et surtout obtenir le consentement explicite des consommateurs pour pouvoir les utiliser.

En effet, passé le 25 mai 2018, les marques devront donc recueillir un consentement positif, libre, spécifique et clair des utilisateurs. Pour conformer votre campagne d’emailing à la nouvelle règle, il faudra donc instaurer une nouvelle technique pour l’obtention des données personnelles de vos clients.

Comment obtenir le consentement en conformité avec le RGPD ?

L’utilisateur doit donner son acquiescement par un