Référencement Google : quels contenus mettre sur son site web ?

La création d’un site internet fait partie des démarches incontournables afin de toucher les consommateurs hyperactifs. Pourtant, les entreprises ne seront pas récompensées de leurs efforts si elles restent invisibles sur le moteur de recherche. Les experts du marketing digital ont alors trouvé la clé du référencement en analysant le mode de fonctionnement des robots d’exploration de Google. La solution se résume en trois lettres. Il s’agit du SEO. Cela dit, la méthode est interdépendante du marketing de contenu. Ainsi, il est tout à fait légitime de se poser des questions sur le type de contenu à publier en ligne. Découvrez toutes les réponses à vos questions.

Contactez-nous

Pourquoi mettre du contenu sur votre site web ?

Le marketing de contenu vise principalement à faire vivre votre site internet. En fait, la raison essentielle de créer un site web est d’y injecter des contenus. C’est le point d’attraction majeur de vos visiteurs et également des moteurs de recherche. Au-delà de cette explication, il permettra d’améliorer le référencement naturel.

L’objectif est de véritablement créer une activité régulière pour animer votre site web, mais également de stimuler les robots de Google. En enrichissant votre site vous vous donnez l’opportunité de décrocher de nouvelles requêtes Google. 

C’est à ce moment qu’intervient la rédaction web. La chose à savoir est que le taux de rebond compte dans le SEO. Plus la page web est visitée et plus les robots d’exploration penseront qu’il s’agit d’un site de confiance offrant un contenu pertinent aux lecteurs. Les internautes doivent y trouver des sources d’information de qualité. Et puisque les lecteurs ont étanché leur soif de connaissances sur le site, ils seront à l’affût dès l’apparition d’un nouvel article. C’est pour cela que s’impose une mise jour régulière. Dans le cas inverse, vous perdez votre rang actuel sur les résultats de recherche SERP.

Comment Google analyse votre site web ?

Le moteur de recherche Google utilise des robots afin de scanner toutes les URL et pages web sur le réseau. Le moteur de recherche commence son travail dès lors qu’un internaute exécute une recherche Google en tapant un ou des mots-clés. Les robots d’exploration sont connus sous l’appellation Crawler. À noter que les noms de ces robots logiciels varient en fonction de l’outil de recherche choisi. Dans le cas de Google, ce sont les Googlebot.

Le Googlebot commencera par la récolte de données. Ici, il est impératif que votre site internet soit crawlable. Cela signifie tout simplement que la page doit autoriser les explorations de ses fameux robots. Vous savez qu’au niveau de la racine de chaque site web, il doit y avoir une commande informatique appelée le fichier Robots.txt. L’accès à ce programme ne doit pas être altéré. Il est localisé sur une URL spécifique. Sa présence est souhaitable pour l’étape du crawl. Il indique aux robots les URL ainsi que les contenus multimédias dédiés à l’exploration. Quelques instructions s’avèrent nécessaires afin de diriger les actions des Crawler sur la page. Il faut par exemple définir à qui s’adressent les règles. Dans notre cas, il s’agit de Googlebot.

Le langage de codage du site internet est également un élément crucial. Les robots scanneurs priorisent le HTML et le JSON-LD. Il est encore possible d’empêcher l’indexation en intégrant des balises meta description. Pour vérifier si votre page est indexée, il suffit d’employer Google Search Console. C’est un outil gratuit mis à la disposition des webmestres. Il servira d’autant pour repérer des erreurs de chargement du site ou de serveurs. Les autres facteurs qui pénalisent un site sont le CMS et le Framework. Enfin, un contenu de qualité est exigé. Cela présume un texte parfaitement lisible et structuré qui donne envie d’être lu.

Contactez-nous

Les différents types de contenus sur le web

Le type de contenu est la raison d’être d’un site internet. Plusieurs paramètres découlent de ce facteur tel que le nombre de pages, l’expérience utilisateur du site ou encore la hiérarchisation des rubriques. On peut classer le contenu d’une page principalement en trois catégories : le site e-commerce, le site vitrine et le blog.

Le site e-commerce a pour vocation de vendre des produits. Quelques astuces seront appliquées lors de la création de ce type de site. À la base, il sera judicieux de comprendre ce que l’on appelle le parcours d’achat. La méthode s’appliquera également sur un site vitrine. Le but est de convertir les prospects en clients. Pour réussir l’étape, il faut se mettre à la place de l’usager.

Pour simplifier, l’internaute est conscient de la nécessité d’acquérir un nouveau produit qui vise à satisfaire un besoin. Il considère ensuite les articles proposés sur le marché. Il se posera plusieurs questions concernant la marchandise. Il se renseigne alors auprès de divers sites d’avis afin de déterminer les avantages et inconvénients. L’internaute pourra également consulter les articles et autres vidéos proposées par la marque pour évaluer les compétences, l’expertise et le positionnement de l’enseigne. Il y a ensuite l’intention, l’achat et le rachat. Dans ce dernier cas, le client refera confiance au site pour dénicher de nouveaux accessoires. Cela dit, il doit être d’abord satisfait de son précédent achat.

La première page d’un site web devra être séduisante, clair et compréhensive de tous. Le contenu des pages catégorie doit être de qualité et rédigé avec 300 mots au minimum. Vous devez également songer à ajouter des liens cliquables. La technique est connue sous la mention “technique landing”. Ces liens permettent aux internautes de découvrir les caractéristiques de l’article ou les prestations de l’entreprise, ils s’inscrivent dans la stratégie de maillage interne.

De son côté, un blog aura davantage un rôle informatif. Son utilisation aidera à augmenter le taux de clic. Pour exploiter l’idée, le duplicate content est déconseillé. Googlebot pénalise votre site si tel était le cas. Vous devez juste vous inspirer des contenus. Les phrases courtes sont aussi à privilégier.

D’autres genres de contenu existent en ligne. L’e-commerce est par exemple indissociable de la fiche produit. Vous pouvez encore penser au livre blanc, la curation ou la newsletter. Les options sont alors loin de manquer avec également des contenus visuels comme les vidéos, les images et les infographies. Vous devez faire votre choix en fonction de vos préférences, vos productions disponibles et de la stratégie choisie, liée à vos besoins.

Articles de blog, vidéo, infographie, newsletter, podcast, interview, ebook ou livre Blanc, étude de cas, article comparatif, sont les principaux formats et types de contenu exploiter en fonction des besoins de votre public, de vos offres et de votre stratégie.

Pourquoi privilégier la qualité des contenus ?

Dans le cadre d’un marketing de contenu, la qualité est cruciale afin d’attirer les visiteurs qualifiés sur la page. Ils deviendront alors des clients potentiels après avoir vu que vous maîtrisez le sujet. La stratégie vise également à ce que l’inbound marketing soit un succès. Par opposition à l’inbound marketing, l’outbound consistera à placer des affiches publicitaires sur le web. Un contenu de qualité et un contenu pertinent sont les recettes d’un référencement naturel réussi. Plusieurs stratégies sont applicables dans le but d’optimiser un texte. Il est par exemple envisagé de miser sur la longue traîne, les mots-clés, les balises meta description et les meta-title.

Quel KPI pourriez-vous suivre pour mesurer la progression de votre SEO ?

Après le lancement de la stratégie digitale, il est préférable de suivre en temps réel la progression du SEO du site. Dans le cas contraire, vous risquez de redevenir invisible. Pour cela, il est recommandé d’ordonner une recherche Google et attendre les résultats de recherche. Si la page est trop loin de la première ou la seconde page, quelques changements devront avoir lieu. En effet, Google juge que votre site est moins cohérent par rapport à d’autres.

Pour le suivi de votre évolution, vous pouvez compter sur le programme Google Search Console. Il propose d’abondantes données statistiques. Vous pouvez par exemple estimer la position moyenne du site, le nombre de clics et d’impression ainsi que la position des mots-clés. Dans notre article « Pourquoi une stratégie de contenu est-elle cruciale pour votre entreprise ? » nous vous présentons l’ensemble des indicateurs de mesure (KPI) à mettre en place. 

Chez Digital Evolution, nous vous accompagnons dans la définition de votre stratégie SEO et également dans son orchestration. Contactez-nous et parlons des leviers qui vont booster la visibilité de votre site web.

Contactez-nous