futur-digital-crise-sanitaire

Quel futur pour le digital en France après cette crise sanitaire inédite? Quels secteurs tireront leur épingle du jeu et comment ? Ce qui est sûr, c’est qu’il y aura un avant, et un après, coronavirus…

On le constate ces dernières semaines, les indicateurs de croissance sont au beau fixe pour ceux qui ont su prendre à temps le virage du numérique. L’ e-commerce, drive, commandes et livraisons, e-shops spécialisés dans les produits de santé et téléconsultations connaissent une croissance exponentielle. En revanche, les secteurs les plus impactés par la crise sont le tourisme (20,8% de baisse des ventes) et la vente de détail, qui avec la fermeture des points de vente ont vu leurs ventes chuter de façon vertigineuse. Les secteurs de la mode et du luxe ont perdu 15 % de leur taux de conversion (-40 % en moyenne pour le secteur). Pour ceux qui ont su s’adapter rapidement, la stratégie business et la valeur intrinsèque de leurs entreprises se sont vu confortées. En étant réactives, en s’adaptant à la situation, et grâce à des solutions digitales dédiées, certaines entreprises ont pu poursuivre leurs activités malgré le confinement.

Avec la crise sanitaire, la transformation numérique est réactivée et avec elle l’opportunité d’accélérer et de généraliser cette mutation.

Le télétravail, qui avait eu tant de mal à se faire une place dans notre pays et chez nos voisins européens, bien qu’un peu forcé par la situation de crise, a désormais pris une place considérable. Cette refonte de l’organisation du travail en dehors des murs des entreprises, ce devoir d’adaptabilité, couplée à l’opportunité d’offres numériques et aux besoins d’échanges à distance, nous ont appris à remodeler nos habitudes et du même coup,  permis d’envisager l’avenir autrement.

Si les grosses entreprises du CAC 40 l’avaient déjà bien intégré, les PME s’ouvrent aujourd’hui à des concepts nouveaux et peuvent envisager le commerce autrement. Les TPE et PME en proposant des prestations de commandes en ligne et de livraisons à domicile, sur leur site et via leurs réseaux sociaux offrent de nouveaux services et étoffent leur champ d’action.

Après le confinement, télétravail et business de proximité, pourraient devenir une nouvelle normalité dans le monde du travail, et les start-up capables d’accompagner les entreprises dans ce domaine pourraient croître rapidement.

Vers un retour de la production en France et un changement dans le mode de  consommation

Les chaînes de valeur se sont inversées, cette crise mondiale sans précédent, nous a fait prendre conscience de notre trop grande dépendance économique envers certains pays, et pas seulement dans les domaines sanitaires. Cette dépendance existe aussi dans l’approvisionnement de matières premières stratégiques et dans ce type de crise à échelle mondiale, cela peut déstabiliser fortement l’économie de notre pays.

Il est donc assez facile de prévoir, sans même être un expert en économie, que nous allons assister, dans les mois de l’après confinement, à une relocalisation de la production et pas seulement dans les domaines de la santé… Ces relocalisations impliqueront l’expertise du secteur digital, des start-up B2B impliquées et rompues aux process industriels pourraient tirer leur épingle du jeu.

Nous pourrions imaginer un possible changement des comportements et des modes de consommation qui pourraient bénéficier à certains circuits courts, et filières de consommation locale mais aussi aux outils et plateformes facilitant ces changements.

L’Explosion des applications collaboratives, les acteurs du digital proposent de nombreux outils pour faciliter le travail à distance.

Les mesures prises par le gouvernement et l’explosion du télétravail a conduit des entreprises françaises à s’équiper dans l’urgence, et notamment dans des applications de collaboration. Les spécialistes du digital ont lancé des solutions gratuites, notamment en direction des PME. Une aubaine pour les entreprises qui ne s’étaient pas encore équipées d’outils en vue de leur conversion numérique. Ces offres permettront-elles aux éditeurs de transformer l’essai, arriveront-il à inscrire ses nouveaux usages digitaux dans la pérennité… l’’avenir nous le dira !

Quelle est la stratégie d’entreprise à adopter ?

Les conférences call incluant un nombre conséquent d’invités, pouvant interagir simultanément apporte un côté “fun”, et dépoussière la réunion classique. En prenant conscience de la puissance d’un réseau social d’entreprise, les utilisateurs s’aperçoivent qu’ils décuplent leur capacité à répondre aux problématiques de leur business.

Dans cette transformation, l’enjeu du marketing digital est de faire preuve d’imagination, de trouver des dispositifs d’expériences inédites afin de se démarquer et de rester visible sur le marché, tout en préparant la stratégie de relance post-crise.

Cette crise sanitaire sans précédent,  pourrait induire de profond changement de société.

En France, cette crise impliquera indubitablement une accélération de la conversion numérique des entreprises, du secteur public et des administrations. L’enseignement à distance, qui a l’échelle nationale, à ouvert aux élèves des modularités d’apprentissage infinies, sont quelques-uns des exemples possibles de mutation qu’il faudra poursuivre et peaufiner. Télétravail, dématérialisation, la transformation digitale, tant prônée par le chef de l’Etat, est en marche… et c’est maintenant !