Qu’un visiteur soit devenu un client, cela représente déjà un grand pas d’opéré ! Non-seulement vous avez réussi, grâce à votre stratégie de référencement, a attiré des visiteurs, mais en plus de cela, vous avez réussi à en faire de véritables clients, qui ont acheté un ou plusieurs de vos produits. Mais est-ce à considérer que ce ne fut qu’une phase éphémère ? Un client ne l’est-il que d’un jour, ou est-il possible de le fidéliser ? Si cela est certes possible, les gains seront-ils à la hauteur des attentes et du temps passé ?

Effectivement, les clients que vous souhaitez fidéliser nécessitent une attention de tous les instants : vous devez être capable de renouveler leur confiance, de leur proposer de nouveaux contenus et produits, bref, de faire vivre votre entreprise ou votre commerce auprès du client ! Est-ce aussi long et fastidieux pour des résultats parfois inespérés, ou alors n’employez-vous pas tout simplement les bonnes techniques, à l’instar de l’emailing ? Retour sur une pratique connue, mais souvent mal employée.

emailing

• L’emailing, c’est quoi ?

Derrière ce nom qui pourrait cacher une vaste réalité se situe en réalité une action très concrète : l’emailing consiste à envoyer un email à un ensemble de personnes pour faire la promotion de quelque chose que vous possédez dans un but marchand. Cela peut recouvrir différentes réalités : il peut s’agir d’une newsletter (le propriétaire possède le site, il vous fait part des nouveautés au niveau du contenu, votre venue sur le site engrange des revenus publicitaires) comme d’un courriel informant les clients sur les nouveaux produits en stock (vous possédez les produits, leur vente engrangera des bénéfices). Il y a donc toujours un but marchand. L’emailing nécessite consentement, ce qui veut dire que vous devez demander l’autorisation, par le biais d’une case à cocher, à l’internaute de lui envoyer des emails quand celui-ci renseigne son adresse email.

• Les avantages de l’emailing

On retrouvera deux avantages principaux à l’emailing : sa rapidité et son côté bon marché. Effectivement, l’emailing est instantané, vous permettant d’envoyer un email si une situation urgente, comme une promotion ou un nouveau produit, se présentait. De même, il s’agit là du média de communication le moins cher du marché : si vous possédez votre propre plateforme, cela ne vous en coûtera rien (en-dehors des frais de tenue), tandis que la moyenne sera de 5 centimes par email pour la plupart des plateformes prestataires. De plus, l’emailing n’a comme seules limites que votre imagination : amusez-vous à créer un emailing sympathique, en agençant textes et images, et en respectant toujours la sobriété. Enfin, on pourra noter que l’emailing n’est pas qu’une action sans retour : selon les plateformes, il vous sera proposé un retour sur votre campagne d’emailing. Taux d’ouverture, nombre de clics sur les liens de redirection, etc. Autant de données qui vous permettent de mesurer la pertinence de votre emailing !

• Un bon emailing, c’est…

Sachez que vous devenez parvenir à créer un emailing sympathique, c’est-à-dire qui plaira à vos clients. Proposez un contenu riche, mais pas nécessairement détaillé, afin de ne pas surcharger l’email. Cela permet également à l’email de charger plus rapidement, si bien que l’internaute ne risque pas de cliquer sur autre chose en estimant qu’il ne s’agit là que de spam avant même d’avoir lu le contenu. Sachez également que votre email doit présenter un affichage à la fois sobre et agréable : trop d’emails sont surchargés en dessins, couleurs et autres images, si bien que l’affichage est lourd, et que la lecture est confuse. Sachez adopter un style plaisant qui mettra les internautes en confiance.

Deux dernières recommandations pratiques sont également à adopter. Vous devez toujours inclure dans l’emailing la possibilité pour les abonnés de se désinscrire à tout instant en suivant un lien : il s’agit à la fois de réglementation et de règles de bienséance numériques. De la même manière, sachez que les plateformes de messagerie les plus utilisées sont Yahoo, Outlook et Hotmail : pensez à optimiser votre emailing pour ces plateformes… sans toutefois délaisser les autres ! Il est possible que votre mail finisse dans certaines catégories de quelques plateformes, ainsi de Gmail, qui trie automatiquement le courrier en trois catégories par défaut : « principale », « réseaux sociaux », « promotions ». Pensez à l’indiquer à vos clients et visiteurs par le biais d’un message automatique lorsque ceux-ci consentent à s’inscrire pour la newsletter.

• Réussir sa campagne emailing

Plusieurs astuces existent pour parvenir à réussir sa campagne emailing : si les accumuler toutes dans un seul emailing risque de les rendre superficielles et lourdes, sélectionner celles qui vous conviennent le plus et les développer pourrait vous être d’une grande aide.

  • L’attention se dessine dès les premières lignes : captez l’attention de votre lecteur avec une accroche dynamique, qui donnera envie de lire le reste de votre emailing, et en reflétera directement le ton.
  • Décrivez le pourquoi de cet emailing : en plus de le rendre plus crédible aux yeux des clients, ceux-ci se sentiront concernés.
  • Décrivez ce que vous proposez : pensez à faire le lien avec la phase précédente, à savoir que ce que vous proposez doit répondre au pourquoi de cet emailing.
  • Démarquez-vous ! Qu’apporte votre produit ? En quoi se différencie-t-il du reste, a-t-il des propriétés particulières, un prix plus bas pour une prestation équivalente ?
  • Faites-les intervenir : les prospects se sentiront d’autant plus concernés s’ils voient que des prospects se sont laissés tenter et en ont tiré une satisfaction.
  • Offrez des garanties à vos clients : acheter un produit est un engagement, proposez des solutions à vos prospects avec une offre « satisfait ou remboursé » par exemple.

De la même manière, évitez absolument de considérer l’emailing, même créatif, comme quelque chose de fantaisiste. N’utilisez pas les hyperboles, et bannissez l’usage de la forme négative (« n’hésitez pas à découvrir notre boutique ») qui induisent directement une idée réfractaire.