Comment identifier les mots clefs les plus pertinents pour votre site web en 5 étapes - Digital Evolution

Quelles sont les démarches pour identifier les mots-clés pertinents ?

Le référencement naturel ou SEO est crucial pour mettre en place une stratégie de communication efficace. La méthode permet au site web d’être visible sur les moteurs de recherche. Pour appliquer le SEO, il est nécessaire de choisir les bons mots clefs. Leurs identifications posent néanmoins quelques problématiques pour les administrateurs d’un blog ou d’un site e-commerce. Il existe bien entendu la solution du référencement payant pour réduire la charge de travail des entrepreneurs.

Effectuez un audit du site web

La digitalisation réclame un audit du site au préalable. Il s’agit d’une étape indispensable pour comprendre la faiblesse ou les atouts du site par rapport aux rivaux. L’examen est destiné à préciser les potentiels du business. De plus, il sera possible d’avoir une idée du positionnement sur l’indexation de Google. En jouant sur les mêmes mots clefs que les concurrents, il n’est pas toujours automatique de se rapprocher de leurs rangs. En fait, il se peut que les contenus du blog manquent d’informations. Les internautes sont donc moins nombreux à visiter le site. Cela engendre une chute du trafic. La stratégie sera donc vaine d’où l’utilité de tout examiner avant de sélectionner l’approche idéale.

Comprendre l’activité et les cibles

Avant de chercher les mots clefs, il est d’abord utile de se poser des interrogations sur le secteur d’activité de l’entreprise. L’autre information à savoir est qu’une mise à jour en date de l’année 2015 avait atténué les rôles des mots clefs. Désormais, ils ne sont plus les seuls éléments pris en compte sur les moteurs de recherche. Google analyse aussi l’intention des internautes. Autrement dit, si l’utilisateur annonçait des termes comme achat. Google proposera des sites e-commerce. D’ailleurs, il est nécessaire d’intégrer des liens de confiance dans les contenus pour augmenter le nombre de visiteurs.

À part la considération de l’activité, il est utile dans certaines situations de définir la zone géographique. Le conseil est valable surtout pour les artisans à l’exemple des électriciens ou les professionnels qui possèdent une boutique. En effet, l’internaute renseignera obligatoirement le lieu dans ses recherches. Il espère ainsi réduire la distance à parcourir ou encore le coût des travaux.

Pour ce qui est des cibles, il est recommandé de dresser des fiches d’identité. Il y a notamment des facteurs comme l’âge. Les termes recherchés diffèrent souvent selon les générations. Les personnes de plus de 50 ans sont par exemple nombreuses à ignorer les noms des appareils technologiques nouvelles générations par rapport aux jeunes.

En complément de l’âge, il faut aussi parler de fonction. Les ingénieurs mécaniques comprennent mieux par exemple les langages en rapport avec le métier. Ils annoncent alors des termes précis sur Google pour trouver des documentations.

Définissez vos mots clefs en 5 étapes

Comme précédemment expliquée, la définition des mots clefs requiert d’étudier le secteur d’activité du professionnel.

Il suffit ensuite d’intégrer les champs sémantiques en rapport avec le domaine. Un vendeur de voitures devrait concentrer les contenus de son site web sur des mentions techniques. Il est possible par exemple d’intégrer le mot argus, décote ou encore une marque de véhicule. En clair, le vocabulaire doit s’adapter à Google. L’information à savoir est que le moteur de recherche emploie un algorithme. Vous pourriez alors devenir invisible sans l’usage de ces mots.

La troisième étape consiste à privilégier ce que l’on appelle les longues traines. Il s’agit des mots aux faibles fréquences de recherche. En pratique, elle sollicite l’usage de 3 termes au maximum. Elles agissent différemment du concept des courtes traines. Ces dernières sont davantage orientées pour prospecter des mots clefs génériques. En d’autres termes, les mots que les internautes tapent le plus fréquemment sur le web. La méthode exige aussi entre 2 et 3 termes.

Les longues traînes sont la meilleure solution du fait qu’elles permettent de se placer rapidement sur les pages d’indexation. En effet, les expressions sont rares. Ainsi, il n’y a pas beaucoup de rivales.

Les mots clefs doivent être définis selon les ressources à la disposition des entreprises. Il arrive par exemple que vous soyez obligé de miser sur le netlinking. Pourtant, le budget est restreint pour diverses raisons.

Les sociétés peuvent même être soumises à d’autres contraintes comme le manque de moyens humains. Il est toutefois exigé de mettre à jour régulièrement les termes usés en se basant sur des statistiques. Cela étant, il est toujours possible de confier la gestion du référencement naturel à des spécialistes de la digitalisation. Les compétences ainsi que les missions du professionnel sont perceptibles sur le site de Digital Evolution. Avec des moyens limités, il est difficile de suivre la cadence des concurrents en se copiant leurs tactiques. La solution sera alors de penser aux stratégies de longues traines. En disposant d’un investissement massif, la technique de la courte traine paraît l’alternative idéale.

Enfin, il est parfois essentiel d’être référencés sur d’autres sites que Google. YouTube est par exemple l’un des plus utilisés après Google. Il est alors intéressant de s’y installer pour toucher le maximum d’utilisateurs. Il est pareillement indiqué d’envisager les réseaux sociaux ou encore Amazon. Concrètement, il suffira juste de combiner efficacement tous les canaux à disposition sur le web. D’ailleurs, ces sites seront les meilleures alternatives dès lors que la stratégie de communication n’est pas rentable. Google demande par exemple un coût par clic élevé. Cela constituerait un souci supplémentaire à gérer d’un point de vue financier.

Les outils à utiliser

Dans ce souci de positionnement, il est parfois judicieux d’employer différents outils. Pour trouver les interrogations des internautes auxquelles vous n’avez pas pensé, il suffit d’aller sur le site AnswerThePublic. Pour trouver des champs sémantiques, il est conseillé de voir sur la plateforme keywords tools.

Pour trouver des mots clefs pertinents, il existe deux programmes qui peuvent être utilisés. Après avoir créé un compte Google Ads, les administrateurs du site web peuvent notamment accéder gratuitement à Google Keyword Planner. Le planificateur permet de lancer des campagnes publicitaires. Après les rapports de campagne, il est d’autant plus facile de lire des statistiques sur Google Ads.

Divers outils payants permettent pareillement de générer des mots clefs. Il y a Semrush ou encore SEO Quantum. Mais, pour gérer efficacement chaque aspect de la stratégie, certains professionnels ont développé leurs propres méthodologies. Il est possible de mentionner reverse 365 sur le site. Elle permettra d’apporter des modernisations dans le domaine du marketing digital.

Les pages de recherche sont aussi des alliés incontournables sous certaines conditions pour dégoter les bons termes. Deux techniques peuvent être employées pour recevoir l’aide de Google. La première méthode consiste à écrire progressivement les éléments à rechercher et attendre les suggestions. La seconde technique est de voir en bas de la page web. Les recherches associées y sont inscrites.

Faites-vous accompagner !